Club Fitness-Sport-MJC

“Le sport, c’est la santé et le but est d’éviter les blessures, les micro-traumatismes et de récupérer au plus vite pour profiter des vertus du sport et entretenir sa forme et son bien-être.”

CLUB FITNESS – SPORT:

 

Les courbatures (les DOMS (« Delayed Onset Muscle Soreness » ou « douleurs musculaires retardées ») après le sport peuvent être évitées ou diminuées afin d’être supportables et sans gêne, à la fois pour sa vie quotidienne mais aussi pour reprendre au plus vite son activité. Le simple repos ne suffit pas pour bien récupérer après un effort ou un stress sportif. Le massage sportif de récupération a plusieurs objectifs: son but est de détendre les muscles, d’éliminer les toxines, de détecter les tensions et les contractures et de les réduire. Dans le massage sportif rien ne vaut la main de l’homme pour dénouer les nœuds.

 

 

tuina muscle tendon

Le massage agit comme cicatrisant des micros-lésions des fibres musculaires lésées, en augmentant la vasodilatation cutanée et en facilitant les circulations veineuses et lymphatiques. Son but est donc antalgique et anti-œdémateux.

 

 

Il s’agit de drainer et activer le système sanguin musculaire en utilisant des techniques de pétrissages, de vibrations, de percussions, de frictions et de massages doux non profonds d’une durée minimale de 20 minutes avec des huiles essentielles ou par des baumes reconstituants, le Tuina est un outil préconise pour cela.

 

 

 

TECHNIQUE COMPLÉMENTAIRE : Le drainage lymphatique manuel peut être proposé en complément du massage chez les sportives ayant une insuffisance circulatoire des membres inférieurs ou lors d’une ré-athlétisation après le port d’un plâtre (par exemple).

 

 

EN COMPLÉMENT DU MASSAGE : L’application de froid sous forme de douches locales ou autres méthodes contribuent à accélérer la récupération musculaire.(cryothérapie) . On peut proposer des étirements actifs post effort, avec des mouvement doux et complet (qiqong).

MJC:

(Licence de Cadre Technique Sport Pour Tous)

Tous publique: enfant, adulte, senior, personne en situation de handicape

QIGONG / TAICHI

Les méthodes de Gymnastique Douce (placement précis, mouvement lent,respiration profonde :Tai Chi, Qi Gong…) proposent toutes un ensemble d’exercices ou de mises en situations, permettant au pratiquant :

 

 

de renforcer, tonifier et rééquilibrer ses différentes chaînes musculaires
de développer ses potentialités : équilibre, respiration, circulation, mobilité et stabilité articulaire, souplesse
de développer sa proprioception et la visualisation de son schéma corporel
d’augmenter sa force intérieur et sa confiance en soi
de diminuer les tensions…

Caractéristiques et principes généraux des Méthodes Douces

➤ La prise de conscience :
Les exercices, les postures, permettent aux pratiquants de s’installer dans une situation favorisant la prise de conscience de leur corps; et ainsi d’être capable de percevoir les tensions, les raideurs, la localisation des muscles et articulations, de se situer dans l’espace…Amener le corps à l’esprit de façon à ne faire qu’un et trouver une synergie bénéfique pour une bonne exécution des mouvements.
➤ La concentration :
Au moment de l’exercice les muscles réagiront mieux si l’esprit est concentré sur l’effort. Le faite d’oublier l’environnement extérieur permettra au pratiquant de mieux canaliser l’énergie sur une région musculaire et d’économiser les forces grâce à une meilleure gestion du mouvement.
Une bonne respiration ( crée le lien entre le corps et l’esprit) est essentielle pour améliorer la concentration, favoriser l’attention et l’autocorrection.
➤ La respiration:
Bien qu’utilisée différemment selon les méthodes, elle est au coeur de la pratique de toutes les Gymnastiques Douces. Dans l’idée de rassembler le corps et l’esprit dans le travail, la maîtrise de la respiration est essentielle.
Grâce à un entraînement régulier, la respiration devient plus ample,plus lente et relâchée, et plus régulière. Elle permet au pratiquant de mieux gérer leur énergie, de diminuer les tensions, de favoriser la concentration, de placer et d’enchaîner les mouvements avec une plus grande endurance.
➤ Le tonus :
Le tonus musculaire (tension permanente de la musculature : démarrage + déroulement + maintien des attitudes) permet le bon déroulement de l’acte moteur, en assurant la statique de l’ensemble du corps et en adaptant son positionnement selon l’objectif à atteindre.
Ce tonus doit être adapter (abaisser si nécessaire : sinon source de tensions) au niveau réel des besoins moteurs ou des difficultés à affronter.

➤ Le développement des sens :
Pour habiter pleinement le corps, il est nécessaire d’être présent “ici et maintenant”. Ce n’est pas la quantité d’exercices , de mouvements qui importe, mais la qualité d’attention que l’on porte au geste.
Pour développer cette faculté d’intériorisation il est nécessaire de mettre en place des situations lentes et douces.
➤ Douceur , lenteur et fluidité:
Lorsqu’un geste est réalisé lentement , les chaînes musculaires sont étirées lentement, progressivement , de façon continue (on ne doit percevoir ni début ni fin) et ce dans une posture favorable et non traumatique.
Chaque mouvement doit être exécuté le plus détendu possible, sans forcer (donner l’impression de légèreté et de facilité).
➤ L’isolation :
C’est la capacité à garder immobile une partie du corps tout en activant une autre partie.Ainsi le faite de garder une partie fixe favorise l’isolation et la précision de la partie que l’on veut faire travailler (action des muscles moteurs et stabilisateurs).
➤ La maîtrise du mouvement :
La maîtrise du mouvement découle de la capacité au pratiquant d’avoir un contrôle total de son corps, de son esprit, de sa respiration et du mouvement. Ainsi , l’objectif est d’éliminer les mouvements inutiles, et de créer une meilleure synergie musculaire, donc une meilleure coordination.